Thumbnail image

La mobilisation des fabricants de colles en faveur du développement durable se reflète dans l’évolution de la composition des produits (choix des matières premières, exploitation de la chimie du végétal...) et dans l’optimisation du processus de fabrication (rationalisation des besoins en matières premières et de la consommation d’eau, maîtrise de la dépense énergétique, gestion des déchets…).

Cette prise en compte des impacts environnementaux dans la conception et le développement des produits ne date pas d’hier. Et aujourd’hui, l’évaluation de l’incidence d’un produit, tout au long de son cycle de vie fait partie intégrante de sa conception.

La notion de cycle de vie est au cœur de la réflexion des industriels dans leur démarche de développement durable. Depuis le choix des matières premières, jusqu’à la fin de vie d'un produit, l’objectif est de réduire les impacts le plus en amont possible et à tout les niveaux de la vie d’un produit :

  • La production : comprend la fabrication du produit mais aussi l'extraction, la préparation et le transport des matières premières nécessaires à la fabrication du produit, cette étape s'arrête à la sortie du produit de l'usine,
  • Le transport : comprend le transport du produit de l’usine de production jusqu'au chantier où il sera utilisé.
  • La mise en œuvre: consiste en la mise en place du produit dans un ouvrage. Le transport des déchets de mise en œuvre (chutes de découpe, consommables…) est également pris en compte.
  • La vie en œuvre : phase pendant laquelle le produit assure sa fonction. Durant la vie en œuvre, le produit peut faire l'objet d'entretien, de maintenance, de remplacement partiel pris en compte dans le bilan environnemental.
  • La fin de vie : consiste en la dépose du produit lors d'une opération de démolition, réhabilitation ou entretien. Le transport des déchets liés à cette étape jusqu'à un site de valorisation ou d'élimination est pris en compte.