Procédés d'impression

 

  • OffsetOffset

    Le principe de l’offset repose sur la répulsion entre une solution de mouillage, qui va se déposer sur les zones non imprimantes du cliché, et l’encre qui va donc être repoussée sur les zones imprimantes et ainsi transféré sur le matériau à imprimer. Le transfert de l’image du cliché vers le support à imprimer se fait par l’intermédiaire d’un cylindre recouvert d’un matériau souple, généralement en caoutchouc, le blanchet. Ce procédé est particulièrement répandu dans le domaine de l’édition.
  • FlexographieFlexographie

    L’image à reproduire est représentée en relief sur une plaque en matériau souple (photopolymère) : le cliché. L’encre est d’abord déposée sur les reliefs du cliché à l’aide d’un cylindre encreur gravé. Puis l’image est transférée sur le matériau à imprimer par pression de celui-ci sur le cliché, grâce à un cylindre de contre-pression. Ce procédé est principalement utilisé pour l’impression d’emballages (carton ondulé, films pour emballage flexibles) d’étiquettes et de sacs.
  • Héliogravure

    Utilise une forme imprimante constituée par un cylindre métallique gravé. Lors de l’impression, l’encre est déposée dans les alvéoles de la gravure, puis le matériau à imprimer est pressé entre le cylindre gravé et le cylindre d’impression.  Procédé très courant dans l’édition et l’emballage pour les grandes séries, il permet la reproduction des détails les plus fins et ce à très grande vitesse.
  • SérigraphieSérigraphie

    L’image à reproduire est représentée en négatif sur un écran en tissus ou en métal finement perforé. Les zones non imprimantes sont bloquées par un matériau plastique, photopolymérisé directement sur l’écran. Une raclette mobile étale l’encre sur le tamis et la force à passer à travers les mailles non obturées pour être déposée sur la pièce à imprimer. La sérigraphie est un procédé utilisé pour la signalétique (panneaux routiers, tableaux de bord, autocollants) l’industrie graphique (étiquettes, couvertures d’ouvrages, affiches…) l’industrie textile et l’électronique.
  • Typographie

    Cette technique consiste à graver en relief une plaque qui, une fois encrée, est pressée sur le support final. A l’origine, on utilisait des caractères mobiles pour composer les textes. Gutenberg en 1450 n’a pas « inventé » la typographie, ni l’imprimerie, mais il a mis au point le premier procédé industriel de multiplication des caractères par coulée de métal dans des moules identiques fabriqués à partir d’une matrice unique. Aujourd’hui, la typographie utilise des plaques de résines photopolymères, lesquelles, une fois encrées, sont pressées sur le support final.
  • Impression numérique

    L'impression se fait de façon continue de l’ordinateur au tirage, sans interruption du flux numérique. L’image est imprimée sur le support sans utiliser de forme imprimante (jet d’encre, toner).
  • Lithographie

    C’est une technique d’impression à plat qui permet la création et la reproduction d’un tracé exécuté à l’encre ou au crayon sur une pierre calcaire. La lithographie est dite « impression à plat » ou « planographique » car le relief n'intervient pas dans le processus d'impression lui-même et par opposition aux techniques modernes d'impression à partir de cylindres rotatifs. Elle est à l’origine de la technique moderne de l’offset qui utilise, au lieu de la pierre, des plaques de matériaux s flexibles (aluminium) et adaptables à des cylindres.
  • Offset
  • Flexographie
  • Héliogravure
  • Sérigraphie
  • Typographie
  • Impression numérique
  • Lithographie

Designed by FOJUMO - Copyright © 2014 FIPEC - AFCALE - AFEI - SIPEV - SPB